RÉSILIART: UN MOUVEMENT MONDIAL CRÉÉ PAR L'UNESCO !
Jean-Marie LELONG - 25/07/2020
SERVICE CIVIQUE: DEUX PLACES Á PRENDRE !
Jean-Marie LELONG - 25/07/2020
ERASMUS+ SG4ILL: UN VRAI REDÉMARRAGE !
Jean-Marie LELONG - 23/07/2020
JAPAN ART MILE: UNE BELLE PRÉSENTATION !
Jean-Marie LELONG - 22/07/2020
RENTRÉE 2020: MESURES SPÉCIFIQUES (SUITE).
Jean-Marie LELONG - 17/07/2020
RENTRÉE 2020: MESURES SPÉCIFIQUES ENVISAGÉES !
Jean-Marie LELONG - 17/07/2020
LA CIRCULAIRE MINISTÉRIELLE DE RENTRÉE EST EN LIGNE !
Jean-Marie LELONG - 16/07/2020
UNESCO: LES FUTURS DE L'ÉDUCATION !
Jean-Marie LELONG - 16/07/2020
JAPAN ART MILE: NOTRE PROJET INNOVANT SÉLECTIONNÉ !
Jean-Marie LELONG - 10/07/2020
ERASMUS +: DES GUIDES Á VOTRE DISPOSITION !
Jean-Marie LELONG - 10/07/2020
UNESCO: DONNEZ VOTRE AVIS SUR L'ÉTHIQUE DE L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE !
Jean-Marie LELONG - 09/07/2020
INSCRIPTION AU PÉRISCOLAIRE POUR 2020-2021 !
Jean-Marie LELONG - 09/07/2020
JAPAN ART MILE: LES PREMIERS ÉCHANGES EN LIGNE !
Jean-Marie LELONG - 06/07/2020
CAMPUS UNESCO NUMERIQUES: C'EST PARTI !
Jean-Marie LELONG - 06/07/2020
CAMPUS UNESCO NUMÉRIQUES: DEUX NOUVELLES VIDÉOS !
Jean-Marie LELONG - 06/07/2020
COURRIER DE L'UNESCO: À LIRE ABSOLUMENT !
Jean-Marie LELONG - 06/07/2020
AVANT LES VACANCES, DES CADEAUX DE DÉPART !
Jean-Marie LELONG - 01/07/2020
PATRIMOINE VMF: UNE BELLE DOTATION !
Jean-Marie LELONG - 01/07/2020
UNESCO: LE FORUM DE L'INNOVATION 2020.
source UNESCO - 29/06/2020
MESSAGE DE LA BIBLIOTHÈQUE !
Jean-Marie LELONG - 29/06/2020


25/07/2020

ACTIONS UNESCO NUMERIQUE INNOVANT

La situation sanitaire mondiale provoque de nombreux bouleversements, dans tous les domaines: urgence sociale, urgence éducative, urgence économique,... et urgence culturelle. Pour soutenir les artistes et garantir l'accès à la culture pour tous et partout, l'UNESCO a créé un nouveau mouvement baptisé RésiliArt. A découvrir ici !

23/07/2020

ACTIONS UNESCO NUMERIQUE INNOVANT

Au cours du dernier rendez-vous de travail en visioconférence, nous avons décidé, avec tous nos partenaires allemands, anglais italiens et portugais, de mettre à jour le planning des actions du programme SG4ILL, concepteur d'une solution numérique d'aide à l'apprentissage des langues européennes.

L'année 2020 a complétement bouleversé notre plan de travail et une remise à jour est nécessaire. Ainsi, nos journées Erasmus+ avec l'accueil de nos partenaires, prévues en Mars dernier, ont été reportées. Les productions intellectuelles (contributions des enseignants aux avancées du projet) ont été fortement freinées. 
La Commission Européenne vient de valider notre avenant, pour "cause de force majeure". Ainsi, le programme est prolongé jusqu'en Août 2021. Nous avons prévu, sauf si la situation sanitaire se dégrade, d'accueillir nos partenaires en Novembre 2020 à Carlepont. Nous pourrons alors poursuivre les tests et préparer les autres événements de 2021, notamment un session de travail en Allemagne (Avril 2021) , une présentation publique dans chacun des pays, et également une conférence finale internationale, peut-être à Londres. 
 

22/07/2020

ACTIONS UNESCO NUMERIQUE INNOVANT

Nos amis japonais de l'école Souri E.School se sont réunis dans leur gymnase pour visionner sur grand écran notre présentation. Les élèves français de CM2 avaient réalisé des textes personnels de présentation avec photographies. Dans quelques jours, comme nous l'a confié Ryosuke Takesako, le professeur japonais responsable du programme Japan Art Mile, nous recevrons les travaux de nos amis de Chita-city,Aichi.

17/07/2020

INFOS DIVERSES

Selon la situation sanitaire, plusieurs cas de figure se présentent et imposent une organisation spécifique. Voici une des possibilités. Tout au long des vacances, nous préparerons cette rentrée du mieux possible. Les tableaux suivants concernent les écoles à 5 jours, notre groupe scolaire fonctionne en 4 jours (pas de cours le mercredi).


Quelles sont les principales actions à mettre en oeuvre au moment de l’activation du protocole et de la mise en application d’une organisation adaptée ?
1. Information interne et externe
 Informer l’ensemble de l’équipe de circonscription et les partenaires (mairie, transports scolaires, péri-scolaire) des modalités de fonctionnement
 Informer les parents
 Concertation au niveau des instances de l’école (conseil d’école).
2. Volet RH
 Identifier les personnels indisponibles
 Identifier les personnels qui, en application de la doctrine sanitaire, seront dispensés d’une prise en charge en présentiel des élèves dans les classes et mobilisés pour des enseignements à distance
 Faire un point de situation avec l’IEN (besoins de remplacements).
Comment :
 Enquête "sondage" téléphonique pour un état des lieux humain : bilan des personnels en capacité d’assurer leur activité et des personnels à accompagner, bilan des familles concernées ;
 Le médecin de prévention évaluera la compatibilité de l’état de santé avec les conditions de travail locales et proposera les aménagements de poste éventuellement nécessaires.
3. Sécurisation sanitaire et vérification du matériel
Mise en oeuvre du protocole sanitaire à définir en lien avec la commune notamment en matière de nettoyage/désinfection, approvisionnement en consommables (savon liquide, papier essuie-mains, gel hydroalcoolique, masques pour les personnels, etc.) et aménagement des abords
4. Accompagnement et renforcement pédagogiques
 Vérification des coordonnées (téléphone, adresses mail) des parents
 Détection par les enseignants des élèves fragilisés et signalement pour une prise en charge rapide. Les personnels de santé et les RASED pourront être mobilisés. Les fragilités peuvent être de plusieurs ordres : du point de vue des apprentissages, en termes d’équipement numérique ou de connexion, en situation de fragilité sanitaire.
 Suivi précis de l’absentéisme au moment de la réouverture dès le premier jour
 Mobiliser les réseaux des académies (PSAD, FOQUALE…) pour renforcer le repérage des élèves

17/07/2020

INFOS DIVERSES

Le ministère vient d'adresser aux directeurs le plan de continuité pédagogique dans l'hypothèse d'une circulation active du virus en septembre. A ce jour, une rentrée "classique" (tous les élèves en même temps) est envisagée. Il convient cependant d'être prêt en cas de besoin. Voici le texte du plan.

Plan de continuité pédagogique
Rentrée scolaire 2020

La rentrée scolaire 2020 intervient dans un contexte particulier, marqué par la situation sanitaire liée au Covid-19. Si elle a vocation à se dérouler dans un contexte de vigilance de l’ensemble de la communauté éducative face à cette situation, notamment quant au respect des gestes barrières, l’état actuel de la doctrine sanitaire n’implique pas d’autres restrictions quant aux modalités d’accueil des élèves et au fonctionnement des écoles, collèges et lycées. Le scénario nominal de la prochaine rentrée est donc bien celui d’un enseignement en présentiel pour tous les élèves, à tous les niveaux et sur l’ensemble du temps scolaire. Il est cependant de notre responsabilité de nous préparer dans l’hypothèse d’une circulation active du virus sur tout ou partie du territoire à la rentrée ou au cours de l’année scolaire 2020.

Dans cette optique, des travaux ont eu lieu avec des acteurs de terrain pour identifier, autour de deux scénarios envisageables, des principes, des recommandations et des conseils ou exemples de mise en oeuvre, en vue d'organiser la rentrée scolaire 2020. La fin de l’année scolaire 2019-2020, tant dans sa période de confinement que dans les semaines de déconfinement qui ont suivi, a clairement mis en évidence que, quels que soient les canaux utilisés pour permettre un enseignement à distance – qu’ils soient dématérialisés (numérique, télévision) ou physiques (papier) - et quelle que soit la qualité des outils mis à disposition, rien ne peut remplacer l’action pédagogique d’un enseignant dans sa classe, en présentiel, avec ses élèves.
Au regard de ce constat, l’enjeu majeur pour la prochaine rentrée scolaire, dans l’hypothèse où les conditions sanitaires imposeraient localement la mise en oeuvre d’un protocole restreignant les capacités d’accueil, est de permettre une rentrée en présentiel de tous les élèves avec un nombre de jours d’enseignement présentiel le plus élevé possible, tout en assurant leur sécurité et celle des personnels.

Au vu des avancées médicales et scientifiques récentes sur la contagiosité potentielle des enfants, des mesures différentes sont susceptibles de s’appliquer entre l’enseignement primaire et l’enseignement secondaire. Cependant, en tout état de cause, les principes suivants s’appliqueront à tous les niveaux:

- dès le 1er septembre, l’obligation scolaire s’appliquera pleinement. La présence des élèves en classe, à l’école, au collège et au lycée, est impérative et n’est pas laissée à la libre appréciation des parents ;
- les écoles, collèges et lycées, avec l’appui des corps d’inspection, des équipes des circonscriptions du premier degré, des DSDEN et des rectorats, assureront la continuité des apprentissages dans tous les cas de figure.

Vous avez d’ores et déjà préparé activement la prochaine rentrée scolaire. Le principe de ce plan de continuité n’est donc pas d’imposer un cadre rigide, qui ne serait de toute façon pas adapté à l’ensemble des cas de figure possibles, mais de fixer un cadre général dans lequel inscrire votre action et d’identifier les ressources et bonnes pratiques susceptibles de vous être utiles, en vous laissant la souplesse nécessaire pour déployer les modalités et les actions déjà prévues. Ces documents doivent permettre d’alimenter les échanges à organiser dans chaque école, chaque collège et chaque lycée pour anticiper l’éventuelle mise en oeuvre de ce plan de continuité, si les conditions sanitaires l’exigeaient.
Ce plan de continuité ne traite pas des modalités d’organisation de la rentrée scolaire dans des conditions sanitaires normales ou ne justifiant pas de restriction des capacités d’accueil des écoles, collèges et lycées.
Ainsi, le protocole sanitaire défini à ce stade pour la rentrée scolaire 2020, qui introduit de nouveaux assouplissements des règles relatives à la distanciation et à la limitation du brassage entre classes/groupes, n’entraine pas de limitation des capacités d’accueil. Il ne nécessite donc pas l’activation de ce plan de continuité.

Ce plan s’inscrit en revanche dans l’hypothèse d’une circulation active du virus sur tout ou partie du territoire à la rentrée scolaire 2020. Deux hypothèses sont envisagées :

Hypothèse 1 : si des règles sanitaires plus strictes, entrainant une réduction des capacités d’accueil, notamment du fait des règles de distanciation, étaient appliquées en cas de circulation active du virus.
Hypothèse 2 : en cas de circulation très active du virus, localisée, nécessitant la fermeture des écoles, collèges et lycées sur une zone géographique déterminée

Mise en oeuvre de la continuité pédagogique

Hypothèse 1 : en cas de circulation active du virus, nécessitant la remise en vigueur d’un
protocole sanitaire réduisant la capacité d’accueil
Dans l’hypothèse d’une activation d’un protocole sanitaire dont les implications en termes de capacité d’accueil ou de non brassage des classes et des groupes ne permettraient pas un accueil de l’ensemble des élèves d’une classe de façon simultanée, deux principes clefs doivent être appliqués :

- Tous les élèves doivent avoir accès à des cours en présentiel chaque semaine, même si cette période de cours peut ne pas forcément correspondre à l’ensemble du temps scolaire.
- La présence des élèves aux cours en présentiel est obligatoire et n’est pas laissée à l’appréciation des familles.
Vous aurez dans ce cadre à mettre en oeuvre de nouvelles modalités d’organisation, afin de garantir la scolarisation de tous les élèves.
Deux publics apparaissent prioritaires :
- les élèves en situation de handicap ;
- les élèves scolarisés en CP et CE1 dédoublés en éducation prioritaire, qui devront impérativement être scolarisés à temps plein.
Les organisations mises en place devront également répondre à plusieurs enjeux :
- recréer le lien social entre les élèves et entre les élèves et les équipes éducatives ;
- offrir aux élèves un cadre bienveillant, permettant la reprise des apprentissages dans les meilleures conditions possibles ;
- offrir un accompagnement adapté à chaque élève, en particulier ceux qui risquent de rencontrer des difficultés les empêchant de suivre le rythme des apprentissages

En application du principe posé d’un accès de tous les élèves à des cours en présentiel, la scolarisation de l’ensemble des élèves – hors publics prioritaires évoqués ci-dessus - devra intervenir, à l’échelle d’une école ou d’un établissement, dans des conditions similaires.
Afin de vous accompagner dans la mise en place d’organisations et de modalités pédagogiques adaptées, plusieurs fiches thématiques sont à votre disposition :
- Quelles sont les principales actions à mettre en oeuvre au moment de l’activation du protocole et de la mise en application d’une organisation adaptée ? [fiche 1.1]
- Quelle organisation des locaux ? Quelles possibilités de recours à des locaux annexes ? [fiche 1.2]
- Quelles modalités d’organisation pédagogique ? Comment articuler les différents temps ? [fiche 1.3]
- Sur quel accompagnement s’appuyer pour mettre en oeuvre la continuité pédagogique ? [fiche 1.4]
- Sur quels outils et quelles ressources s’appuyer ? [fiche 1.5].
Mise en oeuvre de la continuité pédagogique
Hypothèse 2 : circulation très active du virus, localisée, nécessitant la fermeture
des écoles, collèges et lycées sur une zone géographique déterminée
Dans cette hypothèse, l’ensemble des écoles, des collèges et des lycées d’un cluster sont fermés. L’intégralité de l’enseignement est donc assurée en distanciel.

L’action de chacun doit à la fois permettre de maintenir le niveau général des élèves et d’avoir une attention particulière afin d'éviter retard ou décrochage des élèves en situation de difficulté scolaire ou issus de milieux défavorisés pour lesquels l’école à la maison peut être d’une complexité particulière.
Pour y arriver, vous pouvez vous appuyer sur
- trois leviers :
o maintenir les liens : tout élève doit être appelé ou contacté une fois par semaine sur l’état d’avancement de ses apprentissages, ses difficultés, etc.
o partager des contenus pédagogiques de qualité et de manière coordonnée dans les écoles et les établissements.
o l’aide aux parents pour le suivi du travail des élèves.
- une démarche : s’il s’agit de s’assurer de la bonne continuité du service d’éducation, sa cohérence à tous les niveaux (académie, département, écoles et établissements), la mobilisation des professeurs et les conditions exceptionnelles d’enseignement appellent de la part des cadres bienveillance et encouragement des initiatives locales.
Afin de vous accompagner dans la mise en place d’organisations et de modalités pédagogiques adaptées, plusieurs fiches thématiques sont à votre disposition :
- Quelles sont les principales actions à mettre en oeuvre au moment de l’activation du protocole et de la mise en application d’une organisation adaptée ? [fiche 2.1]
- Sur quel accompagnement s’appuyer pour mettre en oeuvre la continuité pédagogique ? [fiche 2.2]
- Sur quels outils et quelles ressources s’appuyer ? [fiche 2.3]

16/07/2020

ACTIONS UNESCO NUMERIQUE INNOVANT

Les bouleversements et les évolutions qui apparaissent aujourd'hui nécessitent de repenser tous nos modes de vie et nos modes de pensée. Tous les domaines de la vie quotidienne sont et seront concernés, l'éducation n'y échappant pas. Pour cela, l'UNESCO lance son programme "Les futurs de l'Education" et l'ouvre au plus grand nombre. Chacun peut donner son avis sur le monde que nous préparons.

L'initiative de l'UNESCO « Les futurs de l’éducation » vise à repenser l'éducation et à façonner l'avenir. Elle vise à susciter un débat mondial sur la nécessité de réinventer le savoir et l'apprentissage dans un monde de plus en plus complexe, incertain et précaire.

10/07/2020

ACTIONS UNESCO NUMERIQUE INNOVANT

Notre participation au programme Japan Art Mile, soutenu par l'UNESCO et mis en place sous l'égide de plusieurs ministères japonais, vient d'être sélectionné par le Rectorat d'Amiens comme projet innovant. Ce label permet des aides matérielles, de ressources en ligne et la publication du projet sur le site national Innovathèque (le portail de l'innovation et de l'expérimentation pédagogiques). C'est ce que nous annonce Madame Stéphanie Dameron, Rectrice de l'académie d'Amiens dans un tout récent courrier. Nous partageons cette bonne nouvelle avec nos partenaires japonais et Hugo Minder, peintre, conseiller artistique de notre programme.

L’innovation est considérée dans l’académie d’Amiens comme un facteur clé pour construire l’école de demain. Dès lors, les réseaux et les équipes ont un rôle à jouer dans la mise en œuvre de la Refondation de l’Ecole. Le CARDIE  a pour mission de repérer, de suivre et de valoriser les actions innovantes et les équipes.
 

10/07/2020

ACTIONS UNESCO NUMERIQUE INNOVANT

Jean Bourdin, Délégué Académique aux Relations Européennes Internationales et de Coopération (DAREIC) au Rectorat d'Amiens, nous informe de la publication de nouveaux guides concernant les échanges internationaux. De précieux outils pour tous ceux qui souhaitent s'engager dans cette voie!

09/07/2020

ACTIONS UNESCO NUMERIQUE INNOVANT

L'Intelligence Artificielle est un sujet majeur au coeur de l'évolution de note société. Pour cela, l'UNESCO demande l'avis des experts, spécialistes, des gouvernements,... mais également l'avis du grand public, c'est-à-dire nous tous. Une consultation publique est ainsi mise en ligne, et permet à chacun de s'exprimer sur ce sujet. La date limite est fixée au 31 Juillet 2020.

L'UNESCO s'est engagée dans un processus de deux ans pour élaborer le premier instrument normatif mondial sur l'éthique de l'intelligence artificielle, suite à la décision de la Conférence générale de l'UNESCO lors de sa 40e session en novembre 2019.

En 2020, l'accent sera mis sur la préparation du projet de texte de la Recommandation avec l'aide d'un Groupe d'experts ad hoc. Cette phase comprendra des consultations inclusives et multidisciplinaires avec un large éventail de parties prenantes. Ces larges consultations sont extrêmement importantes pour garantir que le projet de texte soit aussi inclusif que possible.

Vers la fin de 2020 et en 2021, l'accent sera mis sur un processus intergouvernemental et sur la négociation du projet de texte afin de produire une version finale de la Recommandation en vue de son éventuelle adoption par la Conférence générale de l'UNESCO lors de sa 41e session à la fin de 2021.

Les travaux de l'UNESCO sur la recommandation s'appuient sur l'étude préliminaire  de la Commission mondiale d'éthique des connaissances scientifiques et des technologies (COMEST) de l'UNESCO. Cette étude souligne qu'actuellement, aucun instrument mondial ne couvre tous les domaines qui guident le développement et l'application de l'IA dans une approche centrée sur l'être humain.

06/07/2020

ACTIONS UNESCO NUMERIQUE INNOVANT

Les futurs élèves de CM2 ont commencé, quelques jours avant les vacances, les échanges avec leurs amis japonais du programme JAM. Une présentation individuelle était prévue afin de lancer les actions du partenariat. Un exercice indispensable et personnel qui a une réelle importance. Comme pour tous nos échanges numériques, la plateforme du programme permet de déposer et de télécharger les productions des élèves de manière totalement sécurisée. Les correspondants japonais de Chita-City ont apprécié les présentations reçues et nous enverrons, dans quelques jours, les leurs.

06/07/2020

ACTIONS UNESCO NUMERIQUE INNOVANT

Le lancement des Campus UNESCO numériques est lancé! Pour décrypter le monde, ses défis et ses enjeux, répondre clairement aux questions que l'on se pose, les campus UNESCO numériques constituent des outils agréables, performants et crédibles.

06/07/2020

ACTIONS UNESCO NUMERIQUE INNOVANT

Quel est le rôle de l'Homme sur l'environnement et notamment sur la crise sanitaire actuelle? Comment repenser notre lien à la nature? Quel est le rôle de l'ONU dans cette pandémie? Les deux vidéos suivantes apportent des réponses précises et permettent de mieux comprendre les causes et les conséquences de la crise sanitaire mondiale.

06/07/2020

ACTIONS UNESCO NUMERIQUE INNOVANT

Le dernier numéro du Courrier de l'UNESCO est maintenant disponible. Les conséquences de la pandémie, dans de nombreux domaines, y sont traitées et poussent à la réflexion. Voici quelques extraits de ce magazine qui est téléchargeable en fin d'article. Bonne lecture !

01/07/2020

INFOS DIVERSES

Pour les CM2, cette fin d'année particulière est également leur dernière à l'école avant le grand saut vers le collège! Tradition oblige, ils repartent avec quelques cadeaux. Ainsi, comme chaque année, la mairie de Carlepont a décidé de les récompenser et de les encourager pour la suite de leurs études. C'est Mme Achin, première adjointe au maire qui est venue leur remettre une carte cadeau d'une valeur de 20€. Puis, le directeur de l'école leur a remis le livre offert par le ministère "Les Fables" de La Fontaine. Ce fut alors l'occasion d'en lire une et d'apprécier les illustrations.
Bon courage et bon vent à nos futurs collégiens !

01/07/2020

ACTIONS UNESCO NUMERIQUE INNOVANT

Les élèves de CM2 ont reçu leurs récompenses du premier prix régional du concours "le patrimoine à la Une", organisé par l'association VMF. Les responsables régionaux leur ont fait parvenir une série de magazines offerts par les éditions Faton ainsi qu'une dotation de 200 €. Cette somme sera utilisée l'an prochain pour effectuer un déplacement vers le site historique qui sera étudié.
Le travail effectué cette année autour du patrimoine historique local, l'ensemble canonial de la cathédrale de Noyon, a donc été apprécié et récompensé, pour le plus grand plaisir de tous. Rendez-vous la saison prochaine, pour une autre aventure autour du patrimoine.

29/06/2020

ACTIONS UNESCO NUMERIQUE INNOVANT

Le Forum UNESCO Netexplo 2020 se tiendra en ligne sur le site http://fr.unesco.org/netexplo. Le Forum se compose de deux parties : Le Forum de l'innovation 2020 et le Netexplo Smart Cities Accelerator.
Le Forum de l'innovation 2020 présentera 10 innovations numériques révolutionnaires pouvant avoir un impact profond et durable sur la société numérique. Les innovations sont repérées dans le monde entier grâce au réseau universitaire de Netexplo, constitué d'universités renommées dans le domaine de la technologie, qui travaille tout au long de l'année. Le Forum de l'innovation mettra en lumière certains des innovateurs mondiaux les plus prometteurs dans le domaine des technologies numériques, dont les innovations ont influencé le développement de notre société par de nouvelles formes de formation, communication, information, solidarité et gestion dans le monde.

1. Amazon Bank of Codes
Brésil
Préserver les richesses naturelles de l’Amazonie et permettre leur utilisation industrielle au bénéfice des populations locales.L’ambition du projet Earth Bank of Codes, lancé par le Forum de Davos et l'entrepreneur péruvien Juan Carlos Castilla-Rubio, est de promouvoir une bioéconomie inclusive. Ce projet vise à rendre les actifs biologiques et biomimétiques de la nature accessibles aux scientifiques et aux innovateurs du monde entier, tout en assurant un partage juste et équitable des avantages commerciaux, notamment auprès des populations autochtones. Dans une première étape engagée en novembre 2019, c’est tous les êtres vivants de l’Amazonie qui verront leur ADN séquencé. Les droits d’accès et d’utilisation de ces données par l’industrie et les chercheurs seront codifiés par une blockchain qui assura la traçabilité d’une redistribution équitable des bénéfices. Les richesses amazoniennes, comme l’hévéa ou le venin du serpent Jararaca par exemple, ont fait la fortune d’industriels par le passé, et l’idée est de permettre aux communautés locales de tirer profit de telles percées scientifiques et exploitations industrielles à l’avenir. 
 
2. Aleph Farms
Israël
Une viande de synthèse sans élevage et donc abattage pour assurer une sécurité alimentaire pour les générations futures.
Aleph Farms est une startup israélienne qui fabrique de la viande in vitro. Elle est d’ailleurs la première au monde à avoir créé un steak à partir de cellules souches de vache dans la Station Spatiale Internationale. Elle s’est appuyée pour cela sur le procédé naturel de régénération des tissus musculaires. La start-up a identifié des cellules de vache capables de se renouveler, et donc de créer du muscle, puis les a cultivées dans des conditions qui reproduisent « l’intérieur d’une vache ». L'objectif de Aleph Farms est de créer une viande de synthèse, sans élevage et sans abattage donc, pour assurer une sécurité alimentaire pour les générations futures, tout en préservant nos ressources naturelles. La « clean meat » n’est toutefois pas sans impact écologique et pour certains observateurs, elle serait même plus néfaste à long terme que l’élevage traditionnel.
 
3. Astroscale
Japon
Dépolluer l’espace grâce à un satellite nettoyeur qui se désintègre avec les déchets récupérés.
Tout comme nous sommes confrontés à la pollution de nos terres et de nos océans, nous devons également faire face à la pollution grandissante de l’espace. En effet, les satellites en fin de vie et les débris de fusées orbitant autour de la Terre sont de plus en plus nombreux. C’est à ce problème qu’a décidé de s’attaquer la start-up japonaise Astroscale en lançant des satellites « nettoyeurs ». Le lancement de la mission pionnière ELSA-d (End of Life Services by Astroscale - demonstration) est prévue pour 2020. Cette démonstration mettra en scène un satellite « nettoyeur » et un satellite « faux débris », tous deux équipés de plaques magnétiques. L’objectif est de montrer que le satellite de dépannage est capable de rejoindre le satellite « débris » pour ensuite l’emmener se désintégrer dans l’atmosphère. À terme, ce système pourrait être également utilisé pour réparer les satellites en panne.
 
4. Climeworks
Suisse
Piéger le dioxyde de carbone et lui faire jouer un rôle positif en termes de bilan carbone, dans la construction, l’agriculture, l’agro-alimentaire.
Créé par deux ingénieurs de l’École polytechnique fédérale de Zurich, la start-up Climeworks a mis au point des capteurs géants permettant de filtrer l’air ambiant et de piéger le dioxyde de carbone, pour ensuite alimenter divers usages. Le dioxyde de carbone de leur première usine à Zurich sert ainsi à accroître la productivité de plantes sous serre. Dans leur deuxième usine implantée en Islande, il est injecté dans le sous-sol où, combiné à une couche de basalte, il se transforme en une pierre blanche. Cette usine permet actuellement d’extraire 50 tonnes de CO2 par an. L’entreprise a également inauguré une nouvelle usine en Italie où le dioxyde de carbone est là combiné à de l’hydrogène pour produire du gaz naturel. Depuis 2019, Climeworks propose également aux particuliers et entreprises de souscrire un abonnement pour compenser leurs émissions de carbone et financer son développement. L’entreprise a pour ambition d’éliminer ainsi 1% des émissions mondiales d’ici à 2025.
 
5. Doconomy
Suède
Une carte bancaire qui permet de mesurer l’empreinte carbone de sa consommation et vous propose les compensations en rapport, grâce à des dons. 
La start-up suédoise Doconomy s’est associée à Mastercard pour lancer une application bancaire « Do » alliée à une carte de paiement qui permet à ses utilisateurs de mesurer l’impact carbone de leur consommation. L’objectif ? Suivre, comprendre et réduire l’empreinte carbone de ses dépenses. Le calcul d’impact carbone de chaque achat s'appuie sur l'indice Aland, créé par un des actionnaires de Doconomy, la Bank of Aland. Celle-ci a calculé le CO2 émis pour chaque euro dépensé dans chaque grand poste de dépense en fonction des émissions moyennes de chaque secteur. La carte « Do Black » va même plus loin car elle permet de fixer un plafond qui bloque ses dépenses une fois un seuil d’émissions carbone dépassé. Les utilisateurs peuvent alors compenser leur impact environnement en faisant des dons à des projets certifiés par l'ONU ou des fonds engagés dans le développement durable.
 
6. Land Life
Pays-Bas
La technologie au service de la reforestation durable en s’appuyant sur les communautés locales.
La reforestation n’a de sens que si le bon arbre est planté au bon endroit. Sinon, elle peut même avoir des conséquences désastreuses : la plantation massive d’eucalyptus en Espagne a facilité la propagation des feux de forêt ces dernières années. La start-up Land Life Company a mis au point un service de reforestation « end-to-end » composé d’une série d’outils technologiques pour reboiser de façon efficace et durable des milliers d’hectares. Avant que les arbres ne soient plantés, Land Life analyse les terres et la situation écologique pour comprendre comment la zone s’est dégradée et planifier l’approche optimale pour restaurer l’écosystème, en s’appuyant sur les communautés locales. Land Life utilise ensuite un système de plantation automatisé et des foreuses à guidage GPS. Pour s’assurer de la survie des semis dans leur première année critique, Land Life a imaginé un cocoon biodégradable pour protéger le plant et le rendre autonome en eau. Ensuite, Land Life suit l’impact du reboisement au fil du temps et toutes les données collectées sont stockées dans leur base de données. 
 
7. Masakhane
Afrique du Sud
L’IA au service de la diversité culturelle par la traduction automatique neuronale de toutes les langues du continent africain.
Plus de 2 000 langues coexistent sur le continent africain, ce qui peut entraver le dialogue intra-continent mais aussi avec le reste du monde. C’est pourquoi Jade Abbott et Laura Martinus, deux chercheuses sud-africaines, ont lancé le projet Masakhane (qui signifie « nous construisons ensemble » en isiZulu). Mené avec des chercheurs en intelligence artificielle et des experts en données dans toute l’Afrique, ce projet open-source vise à appliquer la traduction automatique neuronale aux langues africaines. En effet, les modèles classiques de traduction par machine learning nécessitent de grandes quantités de données pour s’entraîner et des experts linguistiques pour les former. Deux ressources rarement disponibles pour la plupart des langues africaines, bien qu’elles soient parlées par des millions de personnes. C’est là que Masakhane intervient. Le projet rassemble aujourd’hui 60 contributeurs qui participent à la collecte de données dans leur langue maternelle respective et à la formation de modèles nécessitant peu de ressources. L’objectif est de permettre à davantage de voix africaines de participer à la conversation mondiale en ligne ainsi qu’aux chercheurs africains de prendre part à la recherche en intelligence artificielle internationale et de l’appliquer aux défis du continent africain. 
 
8. Mon Compte Formation
France
Encourager les 25 millions de travailleurs français à être acteurs de leur formation, tout au long de leur vie.
Aujourd’hui, tous les métiers évoluent en permanence et beaucoup de travailleurs seront amenés à en exercer plusieurs au cours de leur vie. C’est pourquoi la formation continue devient aussi importante que la formation initiale. Pour permettre à chacun d’être acteur de sa formation, le gouvernement français a lancé une appli mobile et un site internet "mon compte formation", destinés à encourager les 25 millions de salariés qui en bénéficient d'utiliser facilement et en toute autonomie leurs droits à la formation. L'application, développée par la Caisse des dépôts et le ministère du Travail, permet de consulter ses droits, de parcourir un catalogue de 100.000 sessions de formations et surtout d'en réserver une, de la payer et de l’évaluer, le tout sans intermédiaire – notamment sans avoir à passer par son entreprise, qui par ailleurs a l'obligation de former ses salariés pour assurer leur maintien dans la vie active. Selon le ministère, c’est une véritable révolution culturelle et l’objectif est de créer le "AirBnb de la formation". Ainsi, les métiers en tension sont mis en avant dès la page d’accueil et à terme, les formations les mieux notées par les utilisateurs apparaîtront également en priorité.
 
9. Samaritan
Etats-Unis d'Amérique
Informer de l’histoire personnelle des sans-abris pour inciter la population à la solidarité et faire un don instantanément aux associations qui les soutiennent.
La start-up Samaritan est partie d’un constat simple : nous marchons souvent les yeux rivés sur notre smartphone et rares ceux sont qui ont encore de la monnaie dans leurs poches. Deux tendances qui réduisent les chances pour les personnes mendiant dans la rue de recevoir des dons. Samaritan souhaite donc mettre en relation les sans-abris avec les personnes qui passent devant eux, leur offrant ainsi une chance de connaître leur histoire et de leur donner un coup de main. Samaritan travaille avec des associations, comme l’Armée du Salut, qui équipent les personnes dans le besoin de balises iBeacon. Ces balises sont reliées à une application et permettent aux passants à proximité de recevoir une notification leur expliquant l’histoire du sans-abri et de lui faire un don instantanément par virement. Celui-ci peut ensuite utiliser les fonds récoltés auprès de partenaires commerciaux locaux : une épicerie, un magasin de fournitures de plein air, un salon de coiffure, un café, etc. 
 
10. Smart E-waste micro-factory
Australie
Une micro-usine permettant de recycler localement les déchets et de créer des emplois grâce à l’économie circulaire.
La professeure Veena Sahajwalla et son équipe de l’University of New South Wales ont imaginé un système de micro-usines destinées à recycler les déchets technologiques de manière ultra locale. Ces micro-usines modulaires peuvent fonctionner dans des espaces très réduits et donc être situées au plus près de là où les déchets sont stockés. L’objectif à long-terme est de permettre aux ramasseurs pauvres de déchets (par exemple les kabadiwallas en Inde, pays dont Veena Sahajwalla est originaire) d’obtenir un métier à plus haute valeur ajoutée et un meilleur statut. Ce projet est d’autant plus intéressant que le gouvernement australien a décidé d’interdire l’exportation des déchets recyclables et d’obliger à les recycler dans le pays dans une économie circulaire.

27/06/2020

ACTIONS UNESCO NUMERIQUE INNOVANT

Tout apprenant mérite un enseignant qualifié. Les enseignants sont le principal facteur intrascolaire en matière d’apprentissage.
L’Équipe spéciale internationale sur les enseignants pour Éducation 2030, aussi appelée l’Équipe spéciale sur les enseignants (TTF), est un partenariat unique créé en 2008 afin de défendre les enseignants et la profession enseignante dans le monde entier. Elle est chargée de mener des activités de plaidoyer, d’élargir les connaissances et de soutenir les pays dans la réalisation de la cible 4.c du quatrième Objectif de développement durable (ODD 4).

La TTF compte plus de 140 membres (entre autres des gouvernements nationaux, des organisations internationales, des organisations non gouvernementales [ONG], organisations de la société civile [OSC] et fondations internationales), qui collaborent afin de faire en sorte qu’il y ait des enseignants qualifiés, motivés et autonomes dans chaque salle de classe.
Parmi les nombreux facteurs déterminants d’une éducation de qualité et des résultats de l’apprentissage, le fait de disposer d’un enseignant qualifié et motivé dans la salle de classe est le facteur scolaire majeur. Le cadre ambitieux de l’ODD 4 – Éducation 2030 doit veiller à l’accomplissement de progrès considérables en ce qui concerne les questions relatives aux enseignants et à l’enseignement afin de répondre aux enjeux plus larges liés aux systèmes éducatifs.
La vision de l’Équipe spéciale internationale sur les enseignants pour Éducation 2030 est claire: l’enseignement devrait être une profession valorisée et chaque apprenant devrait suivre des cours enseignés par des professeurs qualifiés, motivés et autonomes au sein de systèmes performants, gérés de manière efficace et disposant des ressources nécessaires.

Pour concrétiser cette vision, la mission de la TTF est de mobiliser les Gouvernements et les autres parties prenantes à des fins de promotion des enseignants et d’un enseignement de qualité, en encourageant les efforts mondiaux, régionaux et nationaux par le plaidoyer, la création et le partage de connaissances ainsi que le soutien et l’engagement en faveur des pays.

La « pénurie d’enseignants », à la fois quantitative et qualitative, représente l’enjeu principal auquel le monde entier doit faire face aujourd’hui en ce qui concerne les enseignants et l’enseignement. Non seulement il n’y a pas assez d’enseignants dans de nombreux pays, mais en plus un grand nombre d’entre eux n’ont pas reçu une formation suffisante. La TTF estime que l’approche la plus efficace afin de combler ces lacunes est d’adopter des politiques enseignantes nationales et holistiques, couvrant l’éventail le plus large possible de dimensions imbriquées influant sur les enseignants et l’enseignement.

La mission de la TTF est alignée sur le cadre de l’ODD 4 – Éducation 2030 et sur d’autres instruments normatifs internationaux liés aux enseignants.

27/06/2020

ACTIONS UNESCO INFOS DIVERSES

Des élèves médusés! Ils ont appris avec stupéfaction la venue en classe de la championne olympique d'épée par équipe, Sophie Moressé, Accompagnée du conseiller EPS Xavier Boulanger, cette sportive de très haut niveau allait répondre aux questions des élèves sur sa victoire aux Jeux Olympiques d'Atlanta (USA), en 1996.

Les élèves de CM2 participent à leur façon, aux J.O. de Tokyo, en réalisant la fresque olympique franco-japonaise qui sera exposée lors de l'ouverture des Jeux, dans la capitale japonaise. Alors, quand ils ont appris qu'une championne olympique, française, allait les rencontrer, ils sont devenus muets! Pour peu de temps, car les questions ont fusé ensuite ! 
Avec beaucoup de modestie et de sincérité, Sophie Moressée a détaillé ce qui reste un des grands moments du sport français. Des images de la remise de la médaille d'or étaient également projetées et donnaient à cet échange une vraie dimension historique.
Un grand merci à cette grande championne qui oeuvre pour transmettre les valeurs du sport à tous et notamment aux plus jeunes ! Merci également à Xavier Boulanger pour son investissement. 

27/06/2020

INFOS DIVERSES

Le programme "santé sport culture civisme" se poursuit avec cette semaine la participation de quatre classes aux activités sportives, encadrées par l'USEP. Au programme, athlétisme et VTT. Pour les plus grands, un biathlon (VTT et lancers) a enchanté nos élèves. Après ce long confinement, ces activités sportives de plein air ont été très appréciées. Tout le matériel sportif était pris en charge par l'USEP et l'animation était encadrée par Gaëtan, de l'USEP également. Coordonnée par le conseiller pédagogique EPS Xavier Boulanger, cette action a trouvé sa place dans l'opération "classe Olympique 2024" avec un défi relevé par tous les participants: effectuer 2024 m de course !

20/06/2020

ACTIONS UNESCO NUMERIQUE INNOVANT

Souri Elementary School: c'est le nom de l'école de nos partenaires japonais du programme Japan Art Mile pour cette année scolaire 2020-2021. De ce jour, jusque fin Mars 2020, nous allons réaliser ensemble une fresque symbolisant l'amitié et la paix entre les peuples et la préservation de la planète, en étudiant les objectifs de développement durable prônés par l'UNESCO. Les premiers contacts se font avec des photos, et nous sommes heureux de découvrir les premières images ! Dans l'ensemble, rien de différencie l'école japonaise de l'école française, mais en y regardant de plus près, on voit que tout n'est pas identique ! Outre les échanges de culture et de traditions, nous allons cette année ajouter un thème d'actualité à nos entretiens: les conséquences de la pandémie sur notre futur proche! Un programme chargé !